Comment réaliser une carte heuristique adaptée aux dys

  Image Wikimediacommons

Carte conceptuelle ou Mind map ?

Une carte conceptuelle permet d'avoir une représentation visuelle d'une information. Les idées y sont classées et structurées.

Une Mind map ou carte mentale (traduction) est une forme de carte conceptuelle. Elle a été imaginée par Tony BUZAN, psychologue anglais et répond à certains critères précis. Tony Buzan a en effet déposé cette marque aux Etats-Unis et en Grande Bretagne.

Une carte heuristique est une carte "qui sert à la découverte" (définition d'heuristique), il s'agit donc d'une carte conceptuelle sans que ce soit nécessairement une Mind map.
Une telle carte a de multiples utilités notamment prendre des notes, résumer, réviser, mémoriser, présenter une notion, se projeter (pour ma part j'en réalise un certain nombre afin de mieux visualiser mes objectifs). 

Comment réaliser une Mind map?

Pour réaliser une Mind map, le mieux est de créer soi-même sa carte ou de bénéficier d'aide si nécessaire. Une Mind map est normalement unique et personnalisée.
Cependant, j'en reparlerai dans la partie suivante, ce type de cartes est difficilement compréhensible pour un certain nombre d'entre nous.
Elle peut être réalisée à la main ou via un logiciel, par exemple Connected mind, Framindmap, Freemind, ImindMind 42 ou Wisemapping.

Pour la réaliser :
  • Au centre de la page une idée et autour de celle-ci 4 à 8 idées principales.
  • On peut compter jusqu'à 4 niveaux de profondeur (branches et sous-branches). 
  • Ces niveaux sont reliés par des liens ondulés.
  • Les mots sont écrits sur les branches sans aucune phrase.
  • Utilisation de couleurs.
  • De petits dessins ou images peuvent être ajoutés, ils sont encouragés.

Dys et cartes heuristiques

La carte affichée en image n'est donc pas une Mind map (pas de "vagues", les mots ne sont pas sur les branches, idée centrale puis un seul niveau) et pour moi, c'est un plus.
En effet, les premières fois qu'on m'a présenté une carte mentale, je suis restée perplexe, me demandant si j'étais tout à coup devenue idiote... Il ne m'était pas possible de les comprendre, je perdais le fil dès la deuxième branche. Les branches courbes présentées comme une condition essentielle pour "parler" efficacement sont la première raison pour laquelle je m'égare dans ces images. En créer une selon les critères de Tony Buzan est simplement mission impossible...

Ci-dessous les différents points posant problèmes à certains dys:

  • Trop de niveaux de profondeur.
  • Les vagues... y penser seulement me donne le mal de mer et me décourage... 
  • Les idées flottantes... les mots écrits ici et là, sur les branches, au bout des branches.
  • Trop d'images parfois ou au contraire pas du tout d'image.
Par conséquent une carte heuristique efficace pourra toujours être créative, mais devra respecter le mode de fonctionnement de la personne à qui elle est destinée. Surtout n'utilisez pas les Mind maps classiques pour expliquer certaines notions à un ensemble d'enfants... Une partie d'entre eux verra cette difficulté s'ajouter à ses difficultés habituelles, un comble lorsqu'on lui promet que c'est un outil génial pour les dys. Décidément, il ne comprend rien, il ne serait donc qu'un imbécile...

Une carte heuristique efficace destinée à être partagée ou réalisée par les dys qui me ressemblent suivra les conseils suivants :

  • Deux niveaux de profondeur maximum : le thème puis les idées qui s'y rattachent.
  • Une ou des images, mais pas trop.
  • Utilisation de couleurs.
  • Des liens droits ou légèrement courbés. 
  • Des idées contenues dans des formes géométriques ou pas s'il y a très peu de mots écrits sur l'espace feuille. Dans le cas contraire, pas de "formes contenantes" et beaucoup de mots, nous ne savons plus où porter notre regard. 
  • Possibilité d'ajouter des phrases.
Bonnes cartes heuristiques !


Commentaires