Comment identifier la dysgraphie?

Parfois l'enfant peine à écrire car il faut écrire de plus en plus vite ou parce qu'un mauvais positionnement des doigts, de la main ou du bras est en cause, la prise de conscience de ces mauvais positionnements ou une petite rééducation avec un professionnel peuvent résoudre le problème.
En revanche certains enfants restent en difficulté, ce sont les enfants dysgraphiques.

Identifier la dysgraphie

  • L’écriture de l’enfant est peu lisible ou bien il écrit lentement pour un enfant de son âge (pas de comparaison pour les plus jeunes, chaque enfant n’évoluant pas au même rythme).
  • ET l’enfant a mal en écrivant dans des conditions normales d’écriture (c’est-à-dire sans écriture « il faut se dépêcher« ).
  • Une prise de conscience d’un mauvais positionnement éventuel et une rééducation en écriture n’ont pas résolu le problème alors que l’enfant souhaite pourtant s’appliquer. 

Outils pour écrire

Un crayon avec emplacement pour les doigts peut permettre à l’enfant de mieux repérer comment positionner correctement ses doigts. N’hésitez pas également à regarder des sites spécialisés (par exemple rééducation écriture) afin de visualiser la bonne position du bras. Il est important d’être dans une position confortable et correcte si on souhaite avoir une jolie écriture.
Concernant le stylo ou crayon, les enfants dysgraphiques apprécient souvent de débuter par un crayon de bois, plus facile pour effacer et recommencer et plus léger à tenir en main.
Il conviendra ensuite de se passer de ce crayon pour ce tourner vers un outil plus classique. Pour le choisir l’enfant a régulièrement besoin d’essayer plusieurs stylos, il a besoin que celui-ci soit léger, facile à tenir en main et qu’il donne l’impression de glisser tout seul. De plus la pointe doit être fine pour que les lettres soient plus facilement tracées et lisibles.
Les stylos Triumph de Bic pointe 0,5 ne s’effacent pas mais répondent à cette exigence.

Pour aller plus loin

Je vous propose de visiter les sites suivants :